Test de la Ps Vita version Wifi

Ça y est !  Je l’ai entre les main depuis maintenant 2 jours et je peux donc vous parler de la nouvelle console portable de Sony : La Playstation Vita (PS Vita pour les intimes).

Le packaging de la PS Vita

Après le déballage (je vous l’épargnerais) de la console, on constate déjà que Sony à assurer le service minimum en ce qui concerne le packaging :

  • Une notice
  • Un adaptateur secteur USB
  • Des petites cartes pour la réalité augmentée.

Le pack de pré-commande vient relever légèrement le niveau avec  :

  • Des écouteurs intra oriculaires bleu acier de moyenne facture
  • Un code réduction de 5 € sur le PSN.

Heureusement Amazon dans son infinie bonté m’a offert :

  • Une petite réduction sur la PS Vita
  • 1 Carte mémoire 8Go.

Au final, on se retrouve avec un contenu plutôt honnête dès lors que l’on a pré-commandé la console. Pour les autres, c’est un peu abusé de la part de Sony, surtout vu le prix de la bête.

Première impression sur la PS Vita

Le premier truc qui m’a frappé c’est l’écran 5 pouce carrément énorme, ça change des smartphones ! Sinon le poids est super léger , ce qui est plutôt agréable pour jouer sans fatiguer nos bras  aux muscles atrophiés de gamers .

Prise en main de la PS Vita

les joysticks de la PS Vita

L’apparition des 2 Joysticks fait plaisir à voir, c’était le principal reproche que l’on pouvait formuler envers la PSP en son temps. A noter que les deux Joystick sont bien situés et accessibles, de surcroît très agréable à prendre en main. la prise en main et aussi bonne que sur sur Dual Shock. Le seul reproche pouvant être formulé à ce sujet est que les sticks n’intègrent pas les bouton L3 et R3, mais ce manque est largement compensé par l’écran et les pavés tactiles dont je parlerais plus tard.

Croix directionnelle et boutons de la PS Vita

La croix directionnelle et les boutons sont situés au dessus des stick analogiques et leur utilisation se fait sans problème. Mieux encore, la croix directionnelle est parfaite pour les jeux de baston avec un gameplay 2D (type street fighter ou Blazblue), ainsi vous n’aurez aucun problèmes pour éffectuer des quarts de tour de croix directionnelle en moins de deux.

Les touches “Start” et “Select” sont située en dessous des stick analogiques. Elles sont assez discrètes et plus dur à appuyer que les autres touches. Sans doute pour éviter d’appuyer dessus par inadvertance en plein jeu.On sent que Sony à vraiment réalisé un superbe travail sur l’ergonomie des touches.  Sinon la touche “Playstation” permet de revenir directement au menu principale ou d’accéder à des menus de paramétrage, un peu comme la bouton de l’iphone.

Enfin la console dispose des boutons arrières L1 et R1… Ils sont légèrement arrondi et très design. D’un point de vu fonctionnel c’est parfait.

les écouteurs de la PS Vita

Les écouteurs sont quant à eux situé à côté des sticks.l’amplacement est meilleur que sur PSP, mais pas idéale pour autant car il peu arrivé que vos gros doigts passent dessus les obstruer et atténuer les sons. Rassurez vous ce n’est pas méchant du tout et pour les plus exigeant d’entre vous joueront au casque.

Accès a la cartes mémoire, aux cartouches de la PS Vita et au reste (aussi lol)

La Playstation Vita peut être rechargée via un port propriétaire (non USB 🙁 ), sans doute pour limiter le piratage de sa console et se faire du blé sur les utilisateurs perdant leur cable de recharge… Ce port est situé en dessous la console avec à côté une prise casque Mini jack.  à côté du port mini jack se trouve l’accès au port micro memory stick. RAS

Au dessus de la console on trouve le bouton power, l’accès au volume et la possibilité de mettre sa carton de jeu PS Vita. Bref c’est assez minimaliste mais bien conçu. Sony, n’a pas intégré les réglages de luminosité de l’écran en hardware mais uniquement dans le software, ni de touche pour couper le son automatiquement.

La Ps Vita à l’allumage

Ergonomie de l’OS de la PS Vita

Une fois le bouton Power enclanché, le logo (plutôt sobre) de Playstation apparaît. Après une courte présentation de l’OS et de son paramétrage, on se retrouve face à un menu très adapté à la navigation tactile. Les boutons son gros et bien illustrés. L’écran tactile fonctionne à merveille (mieux qu’un iphone) et c’est un véritable plaisir de naviguer de menus en menus. L’interface est un exemple d’ergonomie. On notera aussi le que le clavier tactile est très simple à prendre en main, à l’identique de ce que l’on trouve sur smartphone, à l’exception prêt que l’écran est plus grand et par conséquent, le clavier aussi.

L’écran de la PS Vita

Quelle claque cet écran ! En plus d’être très lumineux, le piqué des couleurs est franchement très agréable. On tient là l’un des plus beaux écran vu sur smartphone et indéniablement sur console portable.  On notera aussi que le choix d’une diagonale de 5 pouce est particulièrement judicieux pour profiter pleinement des graphismes HD que propose la console. Sinon la partie tactile de l’écran est sans doute la plus performante que j’ai pu voir à ce jour.

Les applications de la Playstation Vita

La Ps Vita intègre nativement un certain nombre d’applications plutôt sympathiques, qui s’intégrent parfaitement à l’ergonomie globale de la console. On pourra d’ailleurs télécharger d’autres applications comme sur l’apps store ou l’androïd market. Ne vous attendez par contre pas un magasin d’application blindé d’applications inutiles et de doublons. Non ici il s’agit du minimum syndicale, mais la qualité à mon avis est bien supérieure à ce qui se fait sur smartphone (encore heureux).

L’espace bienvenue de la PS Vita

L’espace bienvenue de la PS Vita intègre quelques minis jeux dignes des smartphones. Ces mini jeux permettent de se familiariser avec les nouvelles fonctionnalités de la PS Vita, à savoir :

  • la réalité augmentée
  • le gyroscope
  • l’écran tactile et les pavés tactiles situés au dos de la console.

C’est agréable mais je n’y passerais clairement pas des heure. Je dirais que c’est bon les casual gamers et pour décrocher ses premier trophées ;-).

La PS Vita et le multimédia

la PS vita est dotée d’un lecteur audio et vidéo. Je n’ai pas testé plus que ça, mais je dirais qu’une fois encore l’interface est géniale et n’a rien à envier à un ipod. Il s’agit d’un menu permettant de trier ses morceaux par genre, album, artiste et autres critères. Pour la compatibilité audio, je ne sais pas ce que ça vaut, j’ai juste testé avec quelques MP3 qui fonctionnaient sans problèmes.

Sinon l’appareil photo est particulièrement mauvais aussi bien en mode frontale (pour prendre son visage en photo qu’au dos de la console. Il aura au moins le mérite de permettre de faire de la réalité augmentée et de se prendre en photo. Bref, achetez vous un appareil photo, un vrai qui est pour faire de la photo. Pour un appareil photo d’appoint c’est tout juste limite, je préfère de loin l’APN de mon smartphone en 8 megapixels.

Les service Sony sur Playstation Vita

On retrouve bien évidement toute la ribambelle de services offerts par Sony. Je dirais qu’ils sont tous très bien réalisés et particulièrement ergonomiques. Je ne ferais donc que les lister :

  • Gestionnaire de contenus téléchargés
  • Accès au Playstation Store.
  • Accès à ses amis et à la gestion des demandes.
  • Accès et paramétrage à son compte SEN (PSN)
  • Navigateur Web identique à celui de la PS3, mais avec une meilleure intégration du clavier.
  • Messagerie de groupe
  • Accès à ses trophées et ceux de ses amis

Concernant le dernier point évoqué il est amusant de constater que les trophés PS3 apparaissent sur PS Vita mais pas l’inverse. Vos trophées PS Vita n’apparaissent pas sur PS3… J’imagine qu’une MAJ viendra corriger tous cela prochainement.

Sinon j’ai téléchargé quelques application sociales, à savoir Facebook et Twitter (Flickr et Foursquare sont aussi disponibles). Les deux applications sont un véritable exemple de simplicité et d’ergonomie. les interfaces utilisées n’ont d’égales que les version tablette de ces applications.

Sinon je n’ai pas encore eu l’occasion de tester le service “Near”, qui permet de rencontrer et de jouer avec des joueurs à proximité de vous. Enfin la Vita propose aussi un service type Google Map avec une géolocalisation approximative via triangulation. C’est pas mal, mais ne vous attendez pas un GPS.

La PS Vita pour jouer

Les jeux évoqués dans ce paragraphe feront l’objet de test a part entière.

Toujours est-il qu’après avoir joué quelques heures à Uncharted Golden Abyss et à Wipeout 2048, autant vous dire tout de suite que je me suis ramasséune véritable claque ! Pour Uncharted, il est impressionnant de voir à quel point le jeu est proche de la première aventure de Nate sur Playstation 3, avec quelques ajouts au niveau du gameplay. Ainsi l’interface tactile vient se greffer au gameplay est s’avère plutôt agréable, mais là où l’utilisation est sans doute la meilleure c’est en ce qui concerne la gyroscopie (le fait d’incliner sa console), car cela s’avère très immersif dans les phases de perte d’équilibre ou encore en mode snipe où le tremblement ressentis lors de la visée n’est pas simulé, mais bien réel !

Pour Wipeout les fonctionnalité tactile et gyroscopiques sont présentes, mais font plus office de gadget développé à l’arrache. Par contre on se rend compte que la sono de la console tient la route.  La qualité sonore délivrée par la bête est monstrueuse.

Ma conclusion sur la PS Vita

Je ne dirais qu’une chose pour conclure sur la PS Vita : c’est une console portable pour les gamers, les vrais, les durs. Alors s’ils vous plait, arrêtez de la comparer aux smartphones. Car même si la comparaison est tentante, le contenu n’a rien à voir et est nettement plus soigné ! (Comment lancer un vieux troll moisi ^^).

C’est un peu comme comparer une Wii à une PS3 ou une Xbox 360 d’un point de vu technique. Angry Bird ne joue clairement pas dans la même cours que Uncharted (attention je n’ai pas dis qu’Angry Bird était mauvais, je vois déjà les fans me balancer leur peluches à la tronche ^^). Je dis simplement qu’il s’agit de jeu vidéo à la pointe de ce qui se fait de mieux techniquement parlant et la Vita propose une prise en main qu’aucun smartphone ou tablette ne peut égaler (ne me parlez pas du Xperia Play ^^). Le seul point important que je n’ai pas encore évalué reste l’autonomie de la console, qui semble honnête, car je ne l’ai pas encore rechargé en 3-4h de jeu.

J’aime :

  • L’ergonomie de l’interface parfaite
  • La puissance de la console
  • L’écran magnifique
  • La prise en main exemplaire
  • Les jeux de qualité
  • Le potentiel d’évolutivité via les applications

Je n’aime  pas (c’est du chipotage) :

  • La connectivité propriétaire
  • l’APN moisi
  • Le manque de jeux mais ça viendra
  • Le prix un poil élevé
  • Pas de mémoire interne
  • Le packaging minimaliste

Vous l’aurez compris, j’adore cette console qui s’annonce juste énorme !

3 réflexions au sujet de “Test de la Ps Vita version Wifi”

  1. Très bonne review, merci bien pour ce travail réalisé qui, j’en suis certains, aidera de nombreuses personnes dans l’achat d’une console qui possède déjà une réputation bien marquée !

    Répondre

Laisser un commentaire